DIY

RECETTE DU DENTIFRICE MAISON

De manière générale, j’ai constaté qu’il y avait pleins d’avantages à faire les choses soi-même. C’est souvent moins cher, ça produit moins de déchets et c’est meilleur pour la santé. Exemple du jour : le dentifrice.

Les avantages de faire soi-même son dentifrice

Ça se sait de plus en plus, la majorité des dentifrices du commerces contiennent des ingrédients toxiques, cancérigènes, des perturbateurs endocriniens, et qui peuvent causer tout un tas d’autres problèmes de santé. En faisant son dentifrice maison, nous savons ce qu’il y a dedans et ce que nous utilisons sur / dans notre corps.

En plus de ça, les dentifrices chimiques participent à la pollution de la planète. Quand on se brosse les dents, notre dentifrice finit dans le lavabo, polluant l’eau et intoxiquant les animaux qui y vivent. Tout ça sans compter tous les tubes en plastiques non recyclables qui sont jetés à la poubelle (et pour plus de détails je vous renvoie à « introduction au zéro déchet »).

Et en bonus, vous faites une grosse économie sur le budget dentifrice en faisant le vôtre, car les ingrédients sont très peu coûteux.

dentifrice maison

La recette

Voici la recette de base :

3 cuillères à café d’argile blanche

1 cuillère à café de bicarbonate de soude ou de blanc de Meudon

Ces deux produits sont utilisés car ils sont abrasifs mais également anti-bactériens et blanchissant pour le bicarbonate. En revanche, il est recommandé de ne pas utiliser trop souvent ce dernier car il peut décaper vos dents autant que le fond de votre évier. De plus, c’est un ingrédient très salé, contrairement au blanc de Meudon au goût plus neutre et qui est plus doux avec nos quenottes. Dis

 

ons que pour un petit détartrage de temps en temps, c’est bien, mais pas plus.

On trouve du bicarbonate dans n’importe quelle grande surface. On peut également l’acheter dans les magasins bio, et en vrac dans les magasins type Day By Day. Le blanc de Meudon, quand à lui, se trouve plutôt dans les magasins de bricolage. Et l’argile se trouve facilement en magasins bio et de vrac.

A cette base poudreuse, on peut rajouter des huiles essentielles (5 gouttes) pour donner un peu de « goût », comme par exemple de l’huile essentielle de menthe ou de citron. L’huile essentielle d’arbre à thé est un très bon anti-bactérien. Et nous avons également celle de clou de girofle contre les in

 

fections dentaires.

Avec ces ingrédients, on obtient un dentifrice en poudre que l’on met sur sa brosse à dents en l’humidifiant un peu. Si on n’aime pas trop le côté poudre et qu’on veut vraiment une pâte de dentifrice, on peut rajouter un peu d’eau et/ou du jus de citron et/ou de l’huile de coco (que l’on peut utiliser en bain de bouche aussi) qui est anti-bactérienne et blanchissante.

Nous pouvons aussi utiliser le charbon végétal pour ses propriétés blanchissantes et purifiantes, mélangé à de l’huile de coco et de l’argile blanche.

Le bonus zéro déchet

Et un autre petit + zéro déchet pour nos quenottes et notre planète : la brosse à dent en bambou ! Sans plastique, elle ne contient pas de bisphénol A (qui a été interdit dans les biberons des bébés par exemple, mais pas dans les brosses à dents de leurs grands frères et sœurs ni de leurs parents) et en plus elle est recyclable, voire compostable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *