Slowliving - Minimalisme

EST CE QU’UN ARBRE A BESOIN DE VÊTEMENTS ? ou LE GRAND TRI DE LA RENTRÉE

Ça y est, c’est la rentrée ! Certains la voient comme la fin des vacances, de l’été, du soleil, de la bonne humeur … Retour du métro-boulot-dodo. D’autres, au contraire, comme un nouveau départ, l’occasion de prendre de bonnes résolutions, de faire de nouvelles choses, de nouveaux projets. C’est aussi souvent une période de grande consommation : les affaires d’école des enfants, refaire son stock de vêtements pour l’automne qui arrive … Ou au contraire parfois, l’occasion de faire un peu de vide dans les placards.

Personnellement, j’essaye de faire un gros tri dans mes vêtements à tous les changements de saisons. Mais c’est une habitude assez récente. Avant, je faisais plus partie des personnes qui ont du mal à jeter. A coups de « on ne sait jamais », de « ça plairait peut être à ma sœur ça ! Bon, en attendant je le laisse dans l’armoire… » ou de « ça, je ne le mets pas et ça ne me plaît pas vraiment, mais c’était un cadeau alors … », j’accumulais des piles de vêtements qui dormaient là toute l’année. Pierre Rabhi dit que l’humain est la seule espèce qui accumule beaucoup de choses, trop de choses, comme si sa survie en dépendait. Si on regarde dans la nature, le lion chasse quand il a faim. Il chasse ce qu’il faut pour le rassasier et non pas trois fois plus pour au cas où il aurait faim dans 3 heures. Selon lui, la surconsommation est là pour combler un manque.

penderie

Faire le vide par la méditation

Donc, j’accumulais beaucoup aussi. Et puis un jour, j’ai commencé à pratiquer la méditation. J’ai appris à me recentrer, à revenir au moment présent, à prendre rendez-vous avec moi-même, un peu tous les jours. Mais attention, la méditation a des effets secondaires puissants ! Comme la prise de recul sur les situations, la meilleure gestion des émotions, se centrer sur l’être plutôt que l’avoir mais aussi parfois, des questionnements qu’on n’avait jamais eu avant qui nous viennent on ne sait d’où. Dans mon cas, pourquoi et comment j’ai pu entasser autant d’objets dans cette pièce ? A quoi ça me sert ? Et un peu du jour au lendemain, je me suis sentie étouffée par toutes mes possessions.

Faites l’expérience si ça vous tente ! Asseyez vous, fermez les yeux un instant, concentrez vous sur votre respiration et vos sensations corporelles. Posez vous, prenez votre temps. Puis imaginez que vous êtes un arbre, que vous êtes là, respirant, vivant, parfait comme vous êtes. Est ce qu’un arbre est beau ou moche ? Gentil ou méchant ? Nul ou rempli de qualités et de compétences ? Non, il est juste là et il vit. Mettez vous dans la peau de cet arbre, vous sentez le vent dans vos branches et la vie qui grouille dans vos racines. Puis restez, le temps qu’il vous conviendra de rester, connecté.e avec l’arbre ou la vie qui est en vous, dans chaque instant qui passe. Car la seule réalité est l’instant présent, le passé n’existe plus et le futur pas encore. Puis demandez vous si vous avez réellement besoin de tous les objets qui vous entourent.

La méthode Konmari

Après ce constat que je possédais trop pour me sentir bien, j’ai vidé mon armoire de tous mes vêtements. Et j’ai utilisé en partie la méthode de Konmari, cette femme japonaise professionnelle du rangement et qui dit d’ailleurs que dans son travail, elle constate que ses clients ont très souvent le même bazar dans leur maison que dans leur tête. D’où tout le chapitre sur la méditation. Si on veut désencombrer son chez-soi, ce n’est généralement pas pour le ré-encombrer derrière. Il est donc important dans ce cas, d’aller mettre de l’ordre dans ses pensées, ses croyances, son histoire, etc.

J’ai donc pris tous mes vêtements un par un et je les ai réparti en 3 piles. Ceux que j’étais sûre de vouloir garder, ceux que j’étais sûre de vouloir jeter. Et la troisième, ceux pour lesquels j’hésitais. Konmari conseille dans ce cas là, de prendre les vêtements un par un dans nos mains et de voir si l’on ressent quelque chose. Si on ne ressent aucune émotion particulière, c’est qu’ils sont bons pour la pile poubelle. Et il en va de même, avec cette méthode ou une autre, pour tout autre objet de la maison. On peut faire du vide dans ses livres, dans ses papiers, dans sa vaisselle (on connaît tous le énième meug-souvenir de vacances) …

Astuces écolos pour se désencombrer sans déchets

Et je me suis débarrassé comme ça d’une bonne partie de mes habits. Au moins la moitié de ce que j’avais au départ est parti dans des grands sacs de courses, destination non pas « poubelle » mais « plus-chez-moi ». Oui quand vous faites un grand tri comme ça, ne jetez pas la pile « plus-chez-moi » à la poubelle, surtout si ces vêtements ou autres objets sont encore en bon état. Voici quelques astuces plus écolos pour donner une seconde vie à nos affaires 😉

  • les revendre via des sites comme le Bon Coin ou Vinted pour les vêtements.
  • Vous pouvez aussi vous inscrire en vides-greniers pour les distribuer à de nouveaux propriétaires qui seront bien contents.
  • Concernant les vêtements, vous pouvez aussi les mettre dans les conteneurs Relais. Vos dons seront revendus à bas prix dans des magasins comme Ding Fring, Guerrisol, etc, ou bien recyclés en chiffons d’essuyage pour l’industrie ou en isolant.
  • De plus en plus de boutiques de prêt-à-porter reprennent vos vieux habits pour les recycler et parfois vous donnent même un bon d’achat en échange (ce qui pousse à reconsommer quand on en a pas forcément besoin, par contre …).
  • Vous pouvez aussi faire des dons à des associations comme Emmaüs, la Croix Rouge, etc .
  • une autre idée sympa aussi est de laisser un carton avec les vêtements ou les autres objets que vous ne voulez plus en bas de chez vous avec un petit mot pour que vos voisins prennent ce qui les intéresse.

Alors, tenté.e.s par un peu plus de légèreté ? 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *